Système de prix de référence pour les médicaments génériques

Le Conseil fédéral souhaite introduire un système de prix de référence pour les médicaments génériques dans le but de réaliser des économies de l’ordre de 310 à 480 millions de francs. En d’autres termes, la Confédération fixera le montant maximal d’un générique pris en charge par les caisses-maladie. Si l’assuré souhaite un médicament plus onéreux, il devra payer la différence de sa poche.

Oui

Verena Nold, Directrice de santésuisse

En Suisse, les médicaments génériques sont deux fois plus chers qu’à l’étranger. Par ailleurs, les médecins prescrivent trop souvent des préparations originales onéreuses. Ces facteurs font augmenter le coût de la santé. Par conséquent, le Conseil fédéral veut limiter le remboursement au prix du médicament équivalent le plus avantageux. Quiconque a besoin de médicaments plus chers pour des raisons médicales continuera à en bénéficier. Les pays voisins font de très bonnes expériences avec ce système. L’affirmation selon laquelle ces pays sont moins bien approvisionnés est fausse. Au niveau mondial, les pénuries découlent de la concentration de la production, pas du niveau des prix.


Non

Thomas de Courten, Conseiller national UDC et président d’Intergenerika

Les expériences faites à l’étranger le montrent: un système de prix de référence ne constitue pas un moyen probant pour endiguer durablement la hausse du coût de la santé. Au contraire, après des économies sur le court terme, ce coût reprend l’ascenseur pour diverses raisons. Les médecins et pharmaciens suisses mettent en garde contre les graves conséquences, pour les patients, d’une modification du système. Des changements constants de médicaments mettraient à mal le succès thérapeutique, et une baisse des prix des médicaments forcerait les petits fournisseurs à mettre la clé sous la porte. Il en résulterait une aggravation des difficultés d’approvisionnement déjà très importantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *