La trottinette électrique en toute sécurité

Cette nouvelle monture a conquis les rues de nos villes et se loue en un clin d’œil via application mobile auprès de divers exploitants. Quelques conseils sont toutefois de mise si vous souhaitez l’utiliser sans risque. Même si le casque n’est à ce jour pas obligatoire, le port d’un équipement de protection est recommandé. Par ailleurs, les trottinettes électriques doivent circuler sur la chaussée ou les pistes cyclables. Il est interdit de rouler avec sur le trottoir: cette infraction peut être punie d’une amende. Plus d’infos sur: swica.ch/trottinette-electrique


La grippe bientôt de retour

Pour réduire le risque de maladie ou de complications, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande de se faire vacciner contre la grippe. Cela concerne avant tout les femmes enceintes, les prématurés, les personnes âgées de plus de 65 ans ou ­atteintes de certaines affections chroniques. La période idéale de vaccination se situe entre la mi-octobre et la mi-novembre.


Lors de la Journée nationale de vaccination contre la grippe, le 8 novembre 2019, de nombreux cabinets médicaux et pharmacies proposent la vaccination sans rendez-vous.

Plus d’infos: sevaccinercontrelagrippe.ch


Don d’organes: droit de consultation pour les proches

Le don d’organes est une décision strictement personnelle. La situation actuelle en Suisse repose sur le modèle du consentement: la personne décédée doit avoir explicitement consenti au don d’organes. L’initiative populaire «Pour sauver des vies en favorisant le don d’organes» vise à faire de toute personne un donneur, à moins que celle-ci ne l’ait refusé par écrit. Le Conseil fédéral soutient cette requête mais souhaite protéger les droits des proches. Ceux-ci doivent pouvoir continuer à être consultés et refuser un don si le défunt en avait décidé ainsi.


Distribution de comprimés d’iode


Les autorités distribuent préventivement des comprimés d’iode à la population qui habite dans un rayon de 50 km autour d’une centrale nucléaire dans l’éventualité d’un accident nucléaire majeur. Au-delà de ce rayon, les comprimés sont stockés au niveau des cantons afin d’être distribués dans un intervalle de douze heures à l’ensemble de la population. Leur durée de conservation étant de dix ans, l’Office fédéral de la santé publique a indiqué que les comprimés d’iode entreposés seraient remplacés en 2020. Les comprimés déjà distribués aux ménages sont valables jusqu’en 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *