Bien vivre avec le diabète

Manger ce qui lui fait plaisir: impossible, depuis près de 20 ans, pour Carmen Götschi, atteinte de diabète. Et même si elle respecte son programme alimentaire et d’activité physique, tout ne se passe pas toujours comme prévu. Le programme de Disease Management lui apporte néanmoins une aide ciblée.

Le diabète accompagne Carmen Götschi, 67 ans, depuis plusieurs années. «Mon médecin a diagnostiqué la maladie voici bientôt 20 ans», raconte-t-elle. Au début, elle pouvait contrôler son diabète à l’aide de cachets. «Aujourd’hui, je m’injecte de l’insuline trois fois par jour avant les repas. Deux autres injections sont nécessaires: une le matin et une le soir.» A cause de la maladie, la patiente SWICA a dû chambouler ses habitudes alimentaires. Pas évident, surtout au début. Employée d’une imprimerie, elle n’avait que peu de temps pour manger; sandwiches et heures de repas irrégulières caractérisaient son quotidien. «Aujourd’hui, à la retraite, c’est un peu plus facile», sourit Carmen Götschi. Elle a le temps de concocter des menus sains et de prendre ses repas à heures fixes afin de stabiliser ses taux sanguins.

UN SUIVI ÉTROIT

Carmen Götschi est patiente chez Medbase, à Wil. Le Centre de santé propose aux diabétiques un suivi d’un genre nouveau, appelé «programme de Disease Management», qui assure aux malades chroniques un traitement optimal. Carmen Götschi en bénéficie. Depuis quatre ans, elle fait l’objet d’un étroit suivi assuré par l’assistante médicale Susanne Fausch, spécialisée dans l’encadrement des diabétiques. Interlocutrice privilégiée, Susanne Fausch effectue les contrôles et répond aux questions. En cas de problème médical ou pour toute demande de renseignement, elle en réfère au médecin de famille ou fixe un rendez-vous chez lui. «Je connais l’historique de mes patients et peux leur consacrer davantage de temps qu’un médecin, souvent tenu par les délais», explique Susanne Fausch. Grâce à sa spécialisation et à des formations continues, elle reste à la pointe des connaissances et dispose d’un vaste réseau d’échange. Aux yeux de Susanne Fausch, Carmen Götschi est une patiente exemplaire. Lorsque la glycémie et le poids augmentent malgré les mesures prises, les deux femmes envisagent de nouveaux traitements. «Comme l’alimentation et l’activité physique jouent un rôle important chez les diabétiques, nous travaillons en étroite collaboration avec des physiothérapeutes et des nutritionnistes», souligne l’assistance médicale. Elle fixe des rendez-vous pour Carmen Götschi. «Le physiothérapeute voulait m’inciter à effectuer des séances de fitness», déclare Carmen Götschi. Comme elle n’est pas très adepte des centres de fitness, le thérapeute lui donne des exercices à faire à la maison en plus de l’aquafit et des balades à vélo avec son mari. «J’espère que les exercices et les conseils de la nutritionniste me permettront de retrouver une glycémie et un poids plus équilibrés.»

PRISE EN CHARGE OPTIMALE DES MALADES CHRONIQUES

Les programmes de Disease Management visent un traitement optimal des personnes atteintes de maladie chronique. Fondés sur une médecine factuelle, ils accompagnent le patient tout au long du parcours de soins, en fonction de ses besoins. Le patient peut en outre faire appel à un interlocuteur aisément accessible, qui connaît son historique et coordonne les traitements. Il est essentiel que les malades chroniques soient pris au sérieux et puissent jouer un rôle actif dans les prises de décisions. Ils comprennent ainsi qu’ils ne sont pas livrés sans défense à la maladie et qu’ils peuvent exercer une influence sur leur qualité de vie. SWICA soutient plusieurs réseaux de médecins qui proposent des programmes de Disease Management en matière de diabète, de BPCO, d’hypertonie (hypertension artérielle) et de maladie coronarienne.

Vous intéressez-vous aux programmes de Disease Management? Pour de plus amples informations, contactez le service clientèle 7×24 h au 0800 80 90 80

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *